Green Europe

consomacteurUne petite révolution se prépare dans le domaine de l’énergie grâce au déploiement progressif des Smart-Grids. Epine dorsale de la transition énergétique, ces réseaux intelligents, dont le maillage se dessine peu à peu en France et en Europe, ont vocation à nous soigner de notre boulimie énergétique. Il ne s’agit pourtant pas d’un remède miracle : pour en tirer tous les bienfaits, chacun devra s’impliquer.

L’informatique s’invite désormais dans la distribution de l’électricité et va sans doute bouleverser nos habitudes dans un futur très proche. En modernisant leurs installations, en les équipant de nombreux capteurs, les gestionnaires de réseau historiques que sont RTE et ERDF seront en mesure d’ajuster la distribution d’électricité aux besoins spécifiques de leurs clients de façon ultra précise. Les pics de consommation pourront être anticipés et gérés en temps réel grâce à l’ensemble des informations collectées. Chaque foyer, chaque commune, chaque zone possède des habitudes et des contraintes de consommation spécifiques que les opérateurs pourront désormais connaitre précisément pour adapter leurs offres. La distribution d’électricité se fera ainsi en réponse immédiate à la demande et non plus en prévision de scénarios probables. C’est un changement majeur de notre mode de consommation qui est permis par les nouvelles technologies de l’informatique et de la communication.
Ce changement de paradigme ne doit rien au hasard. Les nouveaux besoins en électricité qui émergent rendent obligatoire l’optimisation de la production et de la distribution. Car à moins de doubler notre capacité de production au prix d’infrastructures très lourdes, il ne nous serra plus possible de gaspiller autant d’énergie. En effet, une part non négligeable de l’électricité que nous produisons est aujourd’hui employée à mauvais escient, par manque de connaissance précise des besoins de chacun. Ce caractère énergivore, à l’origine d’un gaspillage important, tendra donc à être progressivement gommé. Une prouesse rendue possible par la technologie, mais aussi et surtout par l’implication de chacun.
Le consommateur en première ligne

Les Smart-Grids constituent une réponse partielle aux enjeux posés par le réchauffement climatique. Leur déploiement constituera une amélioration du cadre de vie des consommateurs grâce à un impact écologique très positif. Grâce à eux, l’utilisation des énergies renouvelables sera facilitée et encouragée sur tout le territoire. Ils permettent en effet de distribuer la part d’électricité produite par les parcs solaires ou éoliens de manière plus efficiente, en invitant chacun à se tourner vers ces énergies renouvelables, intermittentes par nature, lorsqu’elles seront disponibles en quantité dans le réseau. Les petits producteurs d’électricité, particuliers, entreprises ou promoteurs auront ainsi un intérêt évident à investir dans les énergies renouvelables qui pourront profiter localement, à l’échelle d’un quartier, d’un village ou d’une ville.
Les smart grids représentent en outre une vitrine unique pour l’industrie technologique française, en pointe dans le secteur. Le compteur communiquant Linky en est une illustration notable. Première brique des réseaux intelligents, il sera à terme, d’ici 2021, déployé dans 35 millions de foyers, avec pour ambition de constituer une interface via laquelle chacun sera en mesure de piloter sa consommation. Il permet en effet de calculer la consommation d’électricité de chaque foyer en temps réel, et non plus sur la base d’estimations et, ainsi, de récolter des données précises sur nos pratiques en termes d’énergie. Une plus grande transparence, premier pas vers une meilleure gestion individuelle de l’électricité. Ces ajustements de consommation pourront se faire à distance, sans nécessiter l’intervention d’un technicien sur rendez vous. Un choc de simplification effectif dans ce secteur où les délais d’intervention sont parfois longs.
Mais Linky n’est pas seulement le compteur électrique que nous connaissons en plus moderne. Il change profondément la façon que nous avons de consommer. Les consommateurs auront désormais leur mot à dire sur la façon dont ils veulent consommer l’énergie. Dans ce cadre, les clients résidentiels peuvent participer dès à présent à des projets pilotes et faire l’expérience des réseaux intelligents. Des modules comme Green Lys proposent à des volontaires de prendre part à la mise en place d’une offre. Moyennant des tarifs avantageux et une installation gratuite, les foyers participants pourront rendre compte de leur expérience et ainsi faire avancer les technologies qui nous rendront responsables.
La notion de responsabilité est ici importante. Si jusqu’à présent une certaine forme d’impuissance caractérisait notre rapport à la consommation d’énergie, sur laquelle nous savions peu de choses et que nous avions tendance à considérer comme difficile à infléchir, le fait d’avoir les moyens d’agir nous placera, à l’avenir, de facto face à un choix. Celui de continuer de ne pas chercher à modifier nos habitudes de consommation, ou celui, dont l’intérêt des smart grids et de la planète dépendent, de profiter de cette technologie pour tendre à un comportement moins énergivore, plus concerné. Gageons que nous pencherons massivement pour la seconde option.

 

 

 

Author :
Print

Leave a Reply